CINÉ OPÉRAS2018-10-09T22:37:03+00:00

Project Description

CINÉ OPÉRAS

Cette saison 2018-2019 est l’occasion pour nous de relancer notre programme d’opéras dans notre grande salle. Les séances auront lieu une à deux fois par mois, le dimanche à 10h.

AÏDA (Teatro Real, Madrid)

30 septembre 2018 + 21 octobre 2018

Mise en scène de Hugo de Ana

Le grandiose et l’intime convergent comme dans peu d’autres opéras: l’affrontement sanglant entre Éthiopiens et Égyptiens se juxtapose à l’amour de Radamès, capitaine de la garde égyptienne, envers Aïda, esclave des Éthiopiens. Leur amour est plus puissant que la haine entre les deux peuples, leurs différences sociales et leurs perspectives incompatibles. Cet amour était aussi solide que le mur qui bloquait sa consommation.

VO st FR 2h35′

NORMA (Opéra Royal, Liège)

11 novembre 2018

Mise en scène de Davide Garattini Raimondi

Le travail le plus célèbre de Bellini a connu un processus de création chaotique, souffrant de cabales et de jalousie. Néanmoins, « Norma » a acquis une renommée grâce à la qualité de sa musique et au bel canto qui fait de ses chants et de ses mélodies les plus séduisants mais aussi les plus difficiles. Alors que la fameuse Casta Diva, l’aria d’ouverture de Norma, est devenue un symbole de l’opéra italien, les nombreuses cavatines et cabaletta éparpillées tout au long de la partition exigent une puissance rare, une portée vocale, une souplesse et une agilité des personnages ce qui donne des sensations fortes et un travail profondément émouvant! Cette nouvelle production de l’Opéra Royal de Wallonie-Liège sera l’un des événements les plus incontournables de la saison.

VO st FR 2h40′

THE THREE TENORS CHRISTMAS CONCERT (Konzerthaus, Vienne)

16 décembre 2018

Mise en scène de Elisabeth Ziegler

Les trois ténors captent la joie et l’esprit de la saison avec leur premier concert de Noël, en direct de Vienne, avec des performances des favoris de la saison internationale par le trio best-seller et de renommée mondiale.

VO st FR 1h21′

DIE LUSTIGE WITWE (Semperoper, Dresden)

30 décembre 2018

Mise en scène de Jérôme Savary

La Veuve Joyeuse (Die Lustige Witwe) a été créée en 1905 au Theater an der Wien de Vienne. L’entrée impressionnante de Franz Lehár dans le monde des opérettes avec The Merry Widow a donné lieu à une seconde résurgence du genre. Souvent appelé « La Reine des opérettes« , c’est certainement le spectacle le plus célèbre et le plus réussi de son genre. Souvent mis en scène dans une version abrégée, cette production du Staatsoper Dresden comporte de nombreux numéros musicaux généralement omis. Cette mise en scène du célèbre metteur en scène d’opéra Jérôme Savary fait de The Merry Widow un hommage très coloré et subtil à l’âge d’or d’Hollywood.

VO st FR 2h23′

CARMEN (Opera House, Zürich)

13 Janvier 2019

Mise en scène de Matthias Hartmann

Du moment où elle apparaît sur scène jusqu’à la fin de l’opéra juste après la mort de l’héroïne, Kasarova domine la scène avec son mezzo incroyablement nuancé et son charisme envoûtant. Ce ne sont pas des gitanes effrontées qui détournent la tête des hommes avec des boucles noires et un balancement des hanches; c’est une femme moderne et sûre d’elle qui sait exactement ce qu’elle veut. Cette Carmen n’a pas besoin de castagnettes pour exprimer sa passion: elle brille de l’intérieur. Elle a un partenaire de même taille en Don José de Jonas Kaufmann, qui, dans la production de Matthias Hartmann, subit vraisemblablement une transformation du garçon de maman refoulé à une tête brûlée ivre de jalousie. Avec « l’apparence et la nonchalance d’une rock star » (New York Magazine), Kaufmann est considéré comme « sans doute le plus grand ténor des 50 dernières années » (The Guardian).

VF 2h45′

ROMEO & JULIETTE (Gran Teatre del Liceu, Barcelone)

3 février 2019

Mise en scène de Stephen Lawless

Coproduit avec le Santa Fe Opera, cette production est dirigée par Josep Pons et réalisée par Stephen Lawless. L’action est déplacée dans le contexte de la guerre civile américaine (1861-1865). Les amoureux vivent dans une morgue classique, préfigurant leur fatal destin dès le début de leur engouement. Acclamée par Plácido Domingo comme « l’une des divas d’opéra les plus passionnantes d’aujourd’hui et de demain« , Aida Garifullina incarne Juliette aux côtés de Saimir Pirgu, décrit par Opera Today comme « l’un des interprètes les plus importants du ténor lyrique« .

VF 2h48′

LA BOHÈME (Salzburg festival)

10 mars 2019

Mise en scène de Damiano Michieletto

L’un des opéras les plus joués dans le monde entier est La Bohème de Giacomo Puccini, son éclat déjà assuré par la distribution ainsi que par la direction du chef d’orchestre Daniele Gatti. Puccini et ses librettistes ont donné un traitement musical et dramaturgique aux contes d’Henri Murger. Comme dans un film, les scènes, les images et les impressions passent devant le spectateur. Comme des instantanés, des images momentanées enregistrent le pacte d’amitié entre quatre jeunes individualistes de la métropole parisienne: l’écriture de Rodolfo, la philosophie de Colline, la peinture de Marcello, et Schaunard qui s’est tourné vers la musique.

VO st FR 2h35′

NABUCCO (Opéra Royal, Liège)

14 avril 2019

Mise en scène de Stefano Mazzonis Di Pralafera

Le génie de Giuseppe Verdi réside dans la formidable tension dramatique de ses opéras et dans la beauté irrésistible de ses mélodies. Nabucco, racontant un épisode biblique célèbre, contient en son coeur les revendications d’indépendance du peuple italien, trop longtemps soumis à la domination étrangère. Parmi les passions humaines exprimées par de magnifiques airs, on trouve un superbe choeur de la population juive qui chante sa nostalgie pour sa patrie. « Va pensiero« , une mélodie simple et pure par excellence est devenue, dès la première de l’opéra, un symbole de l’unité de la population italienne. Aujourd’hui, cet hymne national alternatif a franchi les frontières et exprime la douleur de tous les systèmes d’oppression.

VO st FR 2h41′

LOHENGRIN (Semperoper, Dresden)

5 mai 2019

Mise en scène de Christine Mielitz

Le premier rôle d’Anna Netrebko en tant qu’Elsa était l’un des événements musicaux les plus attendus: « La soprano a chanté une Elsa riche et mature avec des nuances de bel canto indéniables, parfaitement à l’aise dans l’univers romantique de Wagner. L’interprétation finement calibrée de Netrebko a capturé toute la gamme du développement émotionnel d’Elsa … Sa voix en peluche a semblé briller de l’intérieur« , (Opera News). La « Primadonna assoluta » (Die Welt) a pour vedette le débutant Wagnérien Piotr Beczała, dont le premier rôle a été remporté par le célèbre ténor Grail Knight. « La révélation est Piotr Beczała, qui était proche de la perfection dans le rôle-titre « déclare WQXR ».

VO st FR 3h35′

LE NOZZE DI FIGARO (Salzburg festival)

26 mai 2019

Mise en scène de Sven-Eric Bechtolf

Le jeune chef d’orchestre Dan Ettinger est fascinant. La grande sensibilité musicale avec laquelle il dirige une jeune et séduisante distribution qui est tout à fait prête à orner l’écran est bluffante. Et ce sont ces chanteurs – « la soprano Marina Janková« , « la soprano séduisante Anett Fritsch » et « le charismatique bassiste Luca Pisaroni » – qui capturent nos cœurs. Tout semble si plein de vie et jugé si finement. À la fin, le comte impressionnant joué par Luca Pisaroni aborde sa triste comtesse (Anett Fritsch) avec une coupe de champagne et un plaidoyer de grâce. « Les vagues d’applaudissements ont déjà commencé, car Bechtolf prolonge le ‘corriam tutti a festeggiar’ de Da Ponte, presque comme une invitation à l’audience, qui participe effectivement aux festivités avec brio. » (Die Presse)

VO st FR 3h12′