Project Description

L’ART AU CINÉMA

Vu le succès rencontré lors des deux éditions précédentes, il y aura une saison 3 de l’Art au Cinéma à partir de la rentrée 2019. Les séances seront dorénavant le vendredi ou samedi matin à 11h.

TINTORETTO – A REBEL IN VENICE

31 août 2019 à 11h

film de Guiseppe Domingo Romano (It 2019)

Avec la voix narrative enchanteresse d’Helena Bonham Carter, une nouvelle production de cinéma passionnante célèbre le 500ème anniversaire de la naissance du dernier grand artiste de la Renaissance italienne. Il explorera la rivalité entre les plus importants artistes vénitiens du XVIe siècle: TINTORETTO, TITIAN et VERONESE à Venise. Nous découvrirons Venise à travers la vie et les toiles du Tintoret. À mesure que le récit se déroulera, nous commencerons à comprendre comment la peste a profondément affecté la ville et l’art vénitien.

VOSTFR 1h30′

GAUGUIN IN TAHITI – PARADISE LOST

21 septembre 2019 à 11h

film de Claudio Poli (It 2019)

Gauguin à Tahiti: Paradise Lost nous emmène sur les traces d’une histoire devenue un mythe. De Tahiti aux Îles Marquises, en Polynésie française, nous découvrirons les paysages qui ont inspiré Gauguin, iront dans les endroits où il a construit des maisons avec du bambou et des feuilles et verrons la lumière et les couleurs qui ont changé sa peinture pour toujours.

VOSTFR 1h27′

PRADO MUSEUM – A COLLECTION OF WONDERS

5 octobre 2019 à 11h

film de Valeria Parisi (It 2019)

Si seulement les musées pouvaient parler! Le musée du Prado fête ses 200 ans en 2019. Ce film est le premier voyage cinématographique à travers les salles, les histoires et les émotions d’un des musées les plus visités au monde. Sa collection raconte l’histoire des rois, reines, dynasties, guerres, défaites et victoires, ainsi que l’histoire des sentiments et des émotions d’hommes et de femmes d’hier et d’aujourd’hui, tous ceux dont la vie est intimement liée à celle du musée: dirigeants, peintres , artistes, architectes, collectionneurs, conservateurs, intellectuels, visiteurs. De Vélazquez à Rubens, en passant par Titian, Bosch, Goya, El Greco, pour n’en nommer que quelques-uns.

VOSTFR 1h32′

YOUNG PICASSO

16 novembre 2019 à 11h

film de Phil Grabski (Gb 2018)

Pablo Picasso est l’un des plus grands artistes au monde, et jusqu’à sa mort en 1973, il était le plus prolifique. De nombreux films se sont intéressés à ses dernières années : son art, ses liaisons amoureuses et son grand cercle d’amis. Mais comment tout a commencé? Comment s’est construit Picasso? Après avoir été trop longtemps ignorées, il est temps de se concentrer sur les jeunes années de l’artiste, son éducation et les leçons qui lui ont permis d’accomplir l’extraordinaire.Trois villes ont joué un rôle-clé: Malaga, Barcelone et Paris. Le Jeune Picasso les traverse et explore leur influence sur l’artiste, en analysant des œuvres spécifiques de ses débuts. Le film explique ainsi comment le jeune peintre a développé son talent. En se concentrant sur deux périodes marquantes de sa jeunesse, la période bleue et la période rose, le documentaire remonte jusqu’en 1907, à la création d’un tableau crucial dans l’histoire de l’art, Les Demoiselles d’Avignon. Cette œuvre fut un choc pour le monde artistique et le transforma irrévocablement. Picasso n’avait alors que 25 ans. En étroite collaboration avec les trois musées Picasso de Malaga, Barcelone et Paris, le film nous raconte comment il a pu atteindre de tels sommets.

VOSTFR 1h31′

VAN GOGH & JAPAN

14 décembre 2019 à 11h

film de David Bickerstaff (Gb 2018)

Van Gogh & le Japon nous emmène à l’exposition à succès au musée Van Gogh d’Amsterdam, avant de nous faire découvrir la beauté de la Provence et l’énigme qu’est le Japon. Dévoilant les lettres personnelles de l’artiste et les récits de ses amis et contemporains, ce film incroyable et émouvant révèle le lien fascinant et peu connu entre Van Gogh et l’art japonais. Bien qu’il ne se soit jamais rendu au Japon, l’art de ce pays offre des clés pour comprendre les oeuvres les plus célèbres du peintre. Le film part sur les traces du « japonisme » de Van Gogh et explore comment la société japonaise a embrassé le travail de l’artiste et reconnu son attachement pour cette culture. A l’aide des commentaires éclairants d’artistes contemporains comme la calligraphe Tomoko Kawao et l’artiste expérimental Tatsumi Orimoto, Van Gogh & le Japon offre une perspective moderne sur la relation riche et symbiotique entre le peintre et le pays du soleil levant.

VOSTFR 1h25′

REMBRANDT

18 janvier 2020 à 11h

film de Kate Mansoor (Gb 2018)

Les expositions de Rembrandt sont toujours très attendues, mais cette rétrospective monumentale à la National Gallery de Londres et au Rijksmuseum d’Amsterdam fut un événement sans pareil. Ayant bénéficié d’un accès privilégié aux deux galeries, le film documente cette exposition marquante et y allie l’histoire de Rembrandt et des images exclusives de la préparation dans les coulisses de ces deux institutions renommées. Ce film qui explore les œuvres majeures de l’exposition et s’appuie sur les commentaires d’invités triés sur le volet mêlant conservateurs et historiens de l’art réputés, a déjà su conquérir le public et fait son retour sur le grand écran à l’occasion du 350e anniversaire de la mort de Rembrandt. Beaucoup considèrent Rembrandt comme le plus grand artiste de tous les temps et ce film terriblement émouvant cherche à découvrir la vérité sur l’homme derrière la légende.

VOSTFR 1h35′

DEGAS: PASSION FOR PERFECTION

22 février 2020 à 11h

film de David Bickerstaff (Gb 2018)

DEGAS: UNE PASSION POUR LA PERFECTIONnous emmène à la superbe exposition du Fitzwilliam Museum de Cambridge, qui rassemble la plus vaste collection d’oeuvres de Degas de Grande-Bretagne, avant de parcourir les rues de Paris. Ayant bénéficié d’un accès exclusif à des oeuvres rares et variées, le film dévoile l’histoire fascinante de la quête obsessive de Degas pour la perfection, que ce soit en expérimentant de nouvelles techniques ou en étudiant les grands maîtres. Parfois agacé par ses échecs, Degas était rongé par ses principes obsessifs et sa vue affaiblie, maissa détermination à saisir la vie quotidienne reste évidente dans chacun de ses coups de pinceau. Éternel insatisfait, Degasgardait nombre de ses tableaux et sculptures à l’abri des regards de son vivant, qui apparaissent aujourd’hui comme certaines des oeuvres les plus détaillées et expressives de l’ère moderne.

VOSTFR 1h25′

HERMITAGE – THE POWER OF ART

7 mars 2020 à 11h

film de Michele Mally (It 2019)

Le film traite de l’Ermitage comme d’un être vivant. Il raconte l’histoire de la vie quotidienne du musée d’aujourd’hui, laissant derrière lui le «ici et maintenant» pour retracer plus de deux siècles et demi d’histoire. Un magnifique complexe de bâtiments avec la plus grande collection de peintures au monde. Saint-Pétersbourg et l’Ermitage ont été un lieu de rencontre pour les artistes, architectes et intellectuels étrangers, créant des liens à travers l’art et la culture. L’histoire du musée est marquée par les acquisitions de l’impératrice éclairée Catherine II, dont la personnalité a toujours fasciné les historiens de l’art et la critique au cours des siècles. Servillo nous emmène dans ce voyage à travers des ponts culturels entre des lieux et des civilisations lointaines. Les ponts forment un élément visuel symbolique, qui est répété dans le récit.

VOSTFR 1h30′

FRIDA – VIVA LA VIDA

4 avril 2020 à 11h

film de Giovanni Troilo (It 2019)

Un film documentaire qui met en lumière les deux âmes de Frida Kahlo: d’une part l’icône, pionnière du féminisme contemporain, tourmentée par la douleur physique, de l’autre, l’artiste qui se libère des contraintes d’un corps torturé. Entre lettres, journaux intimes et confessions privées, le documentaire réalisé par Giovanni Troilo propose un voyage au cœur du Mexique divisé en six chapitres alternant interviews exclusives, documents d’époque, reconstitutions suggestives et immersion dans les œuvres de Kahlo. Au fil des ans, Frida est devenue un modèle de référence: elle a influencé des artistes, des musiciens, des stylistes. Dans les œuvres de Frida, il existe un lien profond entre douleur et force, tourment et amour. Un lien qui trouve sa légitimité parce qu’il est enraciné dans un pays, le Mexique, qui après la révolution tente de retrouver ses origines à travers l’iconographie précolombienne; C’est précisément ici que Frida explore l’identité des contraires, un dualisme qui nous permet de découvrir le point de contact entre la souffrance de ses événements biographiques et son amour inconditionnel de l’art.

VOSTFR 1h30′